• Conliège vue de l'ancienne gare
  • Conliège vue depuis la voie verte

Fatigué depuis près de deux années, Lionel Grenier a combattu courageusement une maladie qui ne lui a laissé aucun répit. Il a été entouré de son épouse, de ses enfants et soutenu par ses nombreux amis et connaissances.
Il est décédé à Vatagna, vendredi 26 juillet, au lendemain de ses 54 ans.
Lionel est né à Conliège le 20 avril 1965. Il avait un frère et une sœur. Son père œuvrait dans une société industrielle locale.
Le moment venu, Lionel Grenier a choisi de devenir facteur en exerçant cette fonction d’abord dans le haut Jura, puis à Pont-de-Poitte, Mesnois et Largillay, où il était très apprécié.
En 1992, il épouse Mireille Clément, une pannessièroise de cinq années son aînée. Le couple a eu quatre enfants : Stéphane, Yoann, Mathilde et Hugo. Plus tard, viendra Louise, leur petite-fille. Lionel a eu la grande peine de perdre sa maman, Jeanine, en 2010.
Pour lui, la passion n’était pas qu’un mot. À 17 ans, il est attiré par les voitures anciennes. Il s’était acheté une Triumph Spitfire et, il y a deux ans, un coupé 504 Peugeot. Elles avaient été présentées à Marnézia pour la première fois début 2019. Il était membre du VTT conliégeois-bassin lédonien dans lequel il travaillait beaucoup et pratiquait aussi. Il a été champion du Jura en master. Il faisait beaucoup de route en solitaire et avait découvert, il y a peu, le vélo en itinérance. Ses amis le décrivaient comme un homme souriant, gentil et serviable.C'était une belle personne.
Adieu Lionel .repose en paix
Les obsèques civiles émouvantes de Lionel Grenier ont eu lieu mercredi 31 juillet, à 9 h 30, au funérarium de Lons-le-Saunier en présence de centaines de personnes famille et amis restés pour la plupart à l'extérieur du funerarium. et ils en avaient beaucoup des amis tant sa gentillesse était franche et sincères. 
Il reposera au cimetière de Vatagna.